120331 ComCompetition

Les compétitions font partie du quotidien des agences de communication. Mais les pratiques tendent à se dégrader. Certaines se rebiffent…

L'agence Leg crée le buzz en s'offrant, pour ses 10 ans, des parutions Print (Stratégies et le Figaro) et une communication Web (Facebook) pour publier un manifeste contre l'excès de compétitions auquel se livrent les annonceurs (pas tous, hein, n'allez pas me faire dire ce que je n'ai pas dit...)

120331 competition agence leg

Il est vrai que ces pratiques se sont dégradées au fil des années, au fur et à mesure que la concurrence a augmenté. Il fut un temps où les "compètes" étaient rémunérées, juste retour des choses, les agences consacrant beaucoup de temps et de moyens pour y répondre.
Mais le marché se dégradant au rythme des récessions économiques, les agences ont accepté de plus en plus de se livrer au jeu des compétitions non rémunérées. Plus facile pour les grosses agences qui ont une puissance de tir financière importante, cette pratique est de plus en plus pénible à supporter pour des petites et moyennes structures.

L'AACC (Association des Agences Conseil en Communication) s'était déjà émue de telles pratiques. Après deux études dont la première menée en 2008, la seconde, en 2011, mettait en lumière que les pratiques des annonceurs en matière de mise en compétition d'agences n'avaient guère évolué.

Il ressort de cette étude que :
• les agences réalisent en moyenne 30 compétitions par an
• la charge que constituent les compétitions reste très lourde : en moyenne 53 jours de temps passé et 20K€ d’achats extérieurs par agence et par compétition
• le nombre d'agences en compétition est en augmentation malgré les recommandations de bonne pratiques de limiter le nombre d'agences à 3 ou 4
• les agences non retenues sont indemnisées 3 fois sur 10 (personnellement je pensais qu'elles ne l'étaient pas, en tout cas de toutes les compétitions auxquelles j'ai pu participer et qui n'ont pas été retenues, je n'ai pas le souvenir d'une quelconque indemnisation. Et pourtant, on en avait passé, du temps…)

En 2010, L'Union des annonceurs (UDA) et l'Association des agences-conseils en communication ont publié un guide rappelant à travers douze principes clés les bonnes pratiques en matière de compétitions d'agences (voir en fin d'article "Du bon usage de la compétition").

L'UCC Méditerranée a même été plus loin en publiant un site : STOP aux compétitions qui finissent mal sur un site créé pour l'occasion "stop-aux-compets-bidons"

L'association « Communication et Entreprises », l’UJJEF, a également sorti un manifeste un peu saignant sur le même sujet.

La profession mobilisée contre les mises en compétition abusives, une tendance qui, si elle est suivie, devrait ramener les pratiques de consultations des agences à de plus justes proportions, dans le respect du travail de chacun. En cette période de crise, cela semble l'évidence même...

Le manifeste de l'UJJEF contre les excès des pratiques de compétition aux appels d'offres

Pour aller plus loin...

Leg s'offre un beau cadeau d'anniversaire en mettant les pieds dans le plat (La cuisine du Graphiste)
Publicité - les agences inquiètes des pratiques des annonceurs lors des compétitions
Parution du premier baromètre des compétitions d'agences (Stratégies 2009)
Compétitions d'agences: un dossier qui fait du surplace (Stratégies 2011)
Du bon usage de la compétition | Extraits - Guide d'expériences réussies (UDA/AACC)