Traité de couleurs aquarelle, ancêtre du Pantone

Parmi les créatifs, tout le monde est familiarisé avec le fameux nuancier Pantone. En 1692 un ouvrage venu des Pays Bas recensait les couleurs et initiait à l'art de l'aquarelle…

 Le traité de couleurs servant à la peinture à l'eau

Traite de couleurs pages

 En 1692, un artiste néerlandais du nom de A. Boogert explique dans un ouvrage manuscrit de référence de 700 pages, Klaer lightende Spiegel der Verfkonst*, comment peindre à l'aquarelle, mélanger les couleurs et décliner les tons en y ajoutant "une, deux ou trois portions d'eau". Pour illustrer son propos, il détaille sur chaque page la déclinaison de chaque couleur par ailleurs répertoriée dans un index qui n'est pas sans rappeler notre moderne "nuancier Pantone" dont la première édition date de 1963.

*Traité de couleurs servant à la peinture à l'eau

ma plume webmag edito

Un ouvrage du 17ème siècle, écrit et peint à la main

La découverte en a été faite récemment par Erik Kwakkel* un historien hollandais spécialiste du livre médiéval qui déclare : "Au 17ème siècle, âge d'or de la peinture hollandaise, ce manuel aurait dû faire sensation." Cette encyclopédie à visée pédagogique, écrit à la main, est vraisemblablement un exemplaire unique, ce qui expliquerait, toujours selon ce spécialiste, que cette ouvrage "n'a pa eu [pu avoir] l'attention qu'il méritait parmi les peintres et les historiens d'art moderne du 17ème siècle." Car au XVIIe siècle, même si on était, grâce à Gutenberg, capable d'éditer des livres, on ne savait malheureusement pas reproduire les couleurs avec précision.

*Historien du livre médiéval à l'Université de Colombie-Britannique, Vancouver.

ma plume webmag edito

L'ancêtre du Nuancier Pantone

Traité de couleurs nuanciers du XVIIème au XXème siècle
Du 17ème au 20ème siècle, le nuancier des couleurs de l'aquarelle de A. Boogert (1692) préfigurait le nuancier Pantone, édité pour la première fois en 1963, près de 3 siècles plus tard…

Le nuancier Pantone, (pas le seul mais le plus célèbre des nuanciers couleur) bien connu de tous les intervenants de l'industrie graphique, présente une gamme de couleurs d'environ 800 nuances, composées à partir de quinze couleurs de base.

Une reconnaissance tardive grâce à Internet

Découvert perdu dans les rayonnages de la bibliothèque de Méjanes à Aix en Provence (comment est-il arrivé là ?), l'ouvrage devrait faire l'objet d'un doctorat à l'université d'Amsterdam. Il est diffusé en haute définition sur la plate-forme e-corpus (victime de son succès ? présentement inaccessible)

Cet ouvrage, confidentiel lors de sa réalisation et aujourd'hui numérisé, est sur le point d'acquérir une renommée – tardive mais internationale – près de 3 siècles plus tard, grâce au blog d'Erik Kwakkel et au concours d'Internet…

Donnez-nous votre avis sur cet article

Pour respecter la vie privée de nos lecteurs et limiter le nombre de cookies tiers présents sur ce site, nous avons fait le choix de ne pas utiliser de plug-in de commentaires. Vous pouvez nous laisser un message ici ou venir dialoguer avec Ma Plume WebMag sur Facebook.