Sakura hanami (photo Yakawatch)

Sakura est la fleur du cerisier qui marque l’arrivée du printemps dans l’archipel du Japon et Hanami est la coutume japonaise de leur contemplation.

Au pays des cerisiers en fleurs

 Au Japon, Sakura est le mot utilisé pour désigner le "cherry blossom", soit la fleur de cerisier à peine éclose. Le "Cerisier du Japon" est un arbre qui fleurit très tôt dans l’année et produit des fleurs magnifiques mais pas de fruits. On en trouve diverses variétés dans le monde, mais c’est au pays du Soleil Levant qu’on y trouve le plus de variétés différentes et où la floraison est la plus spectaculaire.

 

Hanami, un rituel social

Fleurs de cerisier en bouton Fleurs de cerisier

"Hanami" est la saison où les cerisiers fleurissent, phénomène unique très attendu par les japonais et également très apprécié des touristes. Les cerisiers en fleurs créent de magnifiques paysages dans les parcs qui connaissent, à ce moment de l’année, un regain d’affluence.

Le "hanami" (littéralement regarder les fleurs) donne lieu à de grands rassemblements festifs. Les japonais se rassemblent pour pique-niquer, se promener, discuter, boire (principalement du Saké) et chanter sous ces belles voûtes naturelles fleuries et colorées. Certains lieux proposent un éclairage des arbres dès la nuit tombée, qui prennent alors une dimension féerique.

Sakura cerisiers de nuit au Japon 

La coutume du hanami est vieille de plusieurs siècles. La floraison des cerisiers coïncidait avec le début de la saison de la plantation du riz. Les paysans déposaient des offrandes aux dieux au pied des cerisiers en fleurs et buvaient du saké, priant pour que la récolte soit abondante. 

Aujourd’hui encore, le hanami reste un symbole de renouveau et marque au Japon le début de l’année scolaire. Et si un pétale tombe sur vous, c’est signe de chance !

 

Le symbole du temps qui passe

 Cherry Blossom, le cerisier en fleurs du Japon  Cerisier en fleurs du Japon à Paris

Le sakura est depuis longtemps au Japon le symbole de la beauté, une métaphore de la vie, belle mais éphémère. La fleur de cerisier aux cinq pétales est un symbole très fort au Japon. Elle a inspiré de nombreuses œuvres artistiques dans lesquelles elle est représentée pour souligner le caractère éphémère de la beauté. Les japonais y sont particulièrement attachés. Chaque année, "faire hanami", c’est célébrer l’arrivée du printemps, le passage des saisons, et surtout renforcer leur sentiment d’appartenance à leur pays, voire à leur région.

Une longue saison, de Okinawa à Hokkaido

Cerisier en fleurs  Cerisier du Japon en fleurs

Le hanami est présent dans tout l’archipel japonais, à des moments différents de l’année, sur une période qui s'étend de février à mai. Le phénomène dure environ une semaine et sa popularité témoigne de l’attachement de la population japonaise à la nature. Chaque ville a son parc où l’on peut se promener sous les cerisiers en fleurs. 

Les dates de floraison "sakura zensen" sont difficilement prévisibles car dépendantes des conditions météorologiques. Elles changent chaque année. Grâce à l’Association de météorologie japonaise, les japonais peuvent suivre en direct le front de l’éclosion des fleurs de Cerisiers. Celles-ci éclosent en premier vers la fin Janvier dans l’archipel d’Okinawa, au sud du Japon, et en dernier à Hokkaido, au Nord.

Dans les régions de Tokyo, Kyoto et Osaka, la floraison des cerisiers a généralement lieu début avril, mais ces dates peuvent varier d’une à deux semaines selon les années. 

 

Les plus beaux spots "Sakura"

À Okinawa, dans les ruines du Château de Nago, les 20 000 cerisiers plantés fleurissent dès la fin janvier.

À Tokyo, vous pouvez visiter le parc d’Ueno et admirer ses quelque mille cerisiers. Les places y sont chères et il vaut mieux arriver tôt pour les réserver… Il est d’usage d’arriver aux première lueurs du jour, d’étendre sur le sol de larges nappes bleues pour y accueillir famille et amis.

À Nara, le Mont Yoshino offre un point de vue magique sur les 3 000 cerisiers qui tapissent ses flancs.

A Kamakura, l'allée menant au sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu est bordée de cerisiers dont les branches chargées de fleurs forment une véritable arche. 

Autre spot très réputé, le château de Hirosaki, au nord du Japon. On y pratique l’hanami de fin avril à début mai.

Le plus vieux cerisier du Japon se trouve au temple Jisso-ji, dans la préfecture de Yamanashi, quasiment à mi-distance entre le Mont Fuji et Matsumoto. On l'appelle Jindai Zakura, il serait vieux de deux siècles et son tronc atteint la circonférence de 13,5 mètres !