Fanny Liautard créatrice de mode

Fanny Liautard est artisan d'art. créatrice de mode inspirée par les années art-déco, elle habille une clientèle éprise de qualité…

Fanny Liautard, artisan d'art, créatrice de robes de mariée et de lingerie fine

Fanny Liautard est artisan d'Art, créatrice de robes de mariées, de robes de soirée et de lingerie fine Haute Couture, réalisées sur-mesure pour une clientèle éprise de qualité, de belles lignes et de belles matières. Elle nous a reçu dans son atelier parisien proche de la Concorde, a dévoilé pour nous quelques-uns de ses plus beaux modèles et s'est prêtée au jeu de l'interview.

De la maison Hubert de Givenchy aux Grands Ateliers de France, voyage à la découverte d'une amoureuse de l'élégance…

HUBERT DE GIVENCHY

Diplômée de la Chambre Syndicale de la Haute Couture, initiée à l'art de la Mode par Hubert de Givenchy, Fanny Liautard lance, dès 17 ans, ses propres collections pour le compte de prestigieuses maisons au Japon et aux États-Unis où elle exporte, depuis Paris, le savoir-faire et l'esprit de qualité qui caractérisent la Haute Couture française.
"Il régnait, au sein de la maison Givenchy, une noblesse et une élégance que je n'ai jamais retrouvées nulle part ailleurs…"

LES PREMIÈRES ROBES

Dès le début des années 80, Fanny Liautard lance sa propre griffe et crée ses propres modèles. Pas forcément des robes de mariée.
"J'avais surtout envie de créer de belles robes. J'aime aussi beaucoup faire des robes de soirée. J'ai fait plusieurs modèles de robes du soir ou de cocktail pour des clientes qui partaient en croisière sur le Nil, ou qui allaient assister au festival de Salzbourg."

Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris  Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris

LE STYLE ART DÉCO

"C'est un style qui m'émeut profondément. Pour moi, ça représente tout… Le voyage, la simplicité, l'épure… Et surtout, la qualité… Les créateurs découvraient des matière extraordinaires, qui souvent venaient du bout du monde. D'ailleurs on retrouve dans l'Art Déco des matières et des manières de les travailler inspirées par l'art chinois antique.
C'est aussi l'époque ou la femme s'est libérée. Elle avait abandonné le corset, elle bougeait, elle prenait son indépendance, elle devenait active et aussi artiste…
C'est une époque où l'on avait beaucoup de liberté, où l'on faisait beaucoup de découvertes. Toutes les portes s'ouvraient, l'espace était infini, on pouvait créer, s'exprimer… sur différents fronts.

Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris  Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris

Le cinéma hollywoodien, qui prenait son envol à cette époque, a eu beaucoup d'influence sur ce nouvel art de vivre… Gatsby le Magnifique..."

LE CINÉMA

"Laurence d'Arabie" est un film qui m'a beaucoup marquée. Pour la présence du désert, mais aussi pour l'histoire de ce personnage au destin hors du commun qui a réalisé de grandes choses, porté par la puissance de ses convictions.
"Avatar", que j'ai revu plusieurs fois pour le côté visuel surréaliste des scènes qui se passent dans la nature, les arbres, les oiseaux… J'aimerais pouvoir voler… C'est pourquoi j'aime la plongée sous-marine. J'ai l'impression de voler dans l'eau. On trouve sous l'eau des couleurs et des formes fabuleuses.

Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris  Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris

LES VOYAGES

"J'ai beaucoup voyagé. Les voyages sont pour moi une source d'inspiration en tant qu'ils me permettent de me vider la tête. Je puise plus mon inspiration dans les éléments de la nature que dans les traditions d'un pays. Dans la nature, je vais attraper des formes et des allures nouvelles, différentes... Des couleurs, des mouvements…
J'ai eu l'idée de robes sublimes après avoir fait des plongées sous-marines ou après avoir traversé des déserts ou même la forêt amazonienne… "

LA MODE

"J'ai toujours eu une fibre artistique. L'écriture, le dessin, la sculpture m'ont également attirée.
J'ai choisi la mode parce que je trouvais qu'elle avait quelque chose de différent, que l'on pouvait vivre dans son art. Alors que le dessin et la sculpture se regardent, j'aimais à me dire se dire qu'on pouvait porter ses créations...
Aujourd'hui, si je devais faire quelque chose de nouveau, j'aimerais dessiner des meubles… "

LA MUSIQUE

"Je vis en musique. En phase de création, ça m'aide à me transporter. J'ai réalisé mes premiers modèle un été entier en écoutant Rachmaninov. La musique est pour moi une source d'inspiration, pour partir dans un mouvement, dans un imaginaire…
Lorsque j'écoute de la musique classique, les formes que je crée ne sont pas les mêmes que lorsque j'écoute une musique plus contemporaine. J'adapte la musique à mon sujet…"

Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris  Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris

LE STYLE

"Je ne suis pas une marque. J'ai, certes, une réputation, mais comme mes robes sont uniques, on ne peut pas forcément les reconnaître d'un seul coup d'oeil comme c'est le cas pour les marques.
Je crée des collections, que je présente pour montrer mon style et mon savoir-faire. Mes lignes sont très sobres. Dans un esprit qui me caractérise, celui de la fluidité."

LES MATIÈRES

Fanny Liautard aime les belles matières qui vivent et coulent autour des corps. Autour d'elle, les meilleurs artisans et fournisseurs de tissus de qualité :
"Les mousselines de Chantilly, qui sont les plus fines du monde. Des crêpes de Chine, crêpes mousseline, crêpes georgette, toutes ces matières nerveuses qui bougent bien autour du corps. Mousselines de soie, satin de soie… Soies de Côme, pour la diversité des couleurs. La dentelle de Calais. Des broderies sur tulle de Suisse ou d'Autriche. Et un tissu voile de soie "super organza", plus léger que l'air, fabriqué près de Fukushima."

LA SOIE DE KAWAMATA

  

"Lorsque j'ai aperçu ce tissu, j'ai su qu'il était fait pour moi. Cette matière était pour moi le summum de la fluidité, de la translucidité et de la légèreté. Ce sont des choses que je travaille depuis toujours. Il était la vraie représentation de mon style, de mon esprit, de ce que j'aime."
C'est un tissu en fil de soie très fin (six fois plus fin qu'un cheveu) mais très résistant, tissé en organdi, difficile a travailler, qui nécessite pour sa couture un fil particulier."


Découvrir ce tissu plus léger que l'air....

LE BIAIS

"Je travaille dans le biais, ce qui signifie qu'on prend le tissu dans la diagonale, dans la partie où il se déforme le plus. Ça coule sur un corps. On aura un beau tombé, de belles lignes et un tissu qui s'envole. Tout le volume est en bas de la robe, on souligne les courbes du corps sans surcharger la taille ni les hanches.
C'est très compliqué à travailler et ça nécessite beaucoup de tissu, on ne travaille jamais à plat, mais en volume sur des mannequins, pour voir comment le tissu vit. On travaille le tissu comme une sculpture. C'est vraiment de la haute couture. Peu de créateurs aujourd'hui travaillent ainsi le tissu.
Je commence par créer un mannequin de bois aux mensurations de ma cliente. Je réalise un croquis, puis un prototype en toile pour les premiers essayages. Lorsque le modèle est au point, nous commençons à travailler les matières…"

              
Toutes les photos sur YakaWatch.com

LA CRÉATION

"La création, c'est le rêve absolu. C'est une idée, une envie, que je vais réaliser au travers d'un prototype, qui peut être inspiré par une personne mais qui, à ce stade, n'habille qu'un personnage imaginaire. L'inspiration peut aussi venir d'une forme, de l'envie de souligner une courbe, de créer une silhouette…"

Création mode wedding-dress Fanny Liautard

COMPLICITÉ

"Lorsque mes clientes viennent me voir pour une robe, je les regarde, je les écoute... Parfois l'inspiration arrive d'elle même, au travers de leur présence, de leur morphologie, de la manière qu'elles ont de toucher les étoffes, d'aller vers les robes... De leurs mouvements, de leur façon de parler et de ce que je vais découvrir au travers de leurs expressions et de leurs désirs.
Avec douceur, nous nous apprivoisons mutuellement. De là naît une complicité. Comme en musique, nous écrivons ensemble une partition. C'est le "fait sur mesure". Je ne m'impose pas. J'utilise ce que je sais faire au service du rêve de ma cliente."
Ma clientèle est internationale. Ce sont des femmes qui recherchent avant tout élégance et raffinement. Qui veulent porter quelque chose de très personnel. Qui ne veulent pas être identifiées par une étiquette.


LE TEMPS

"Il faut compter entre un mois et 8 mois de travail sur une robe. Au bout de 8 mois, où l'on a travaillé ensemble à la réalisation de sa robe, il y a un lien affectif qui se crée avec ma cliente. On ne s'oublie pas. Ni elle, ni moi.
Le mariage, c'est une aparté assez particulière dans sa vie, qui lui apporte beaucoup de plaisir, beaucoup de joie. Il n'y a pas tellement de moments dans une vie où l'on peut s'offrir une robe sur-mesure travaillée ainsi que nous le faisons. Ce sont des instants de privilège. On ne peut pas oublier ça, dans un monde où tout va trop vite, où l'on a du prêt à emporter… "

Voir : Les mariées de Fanny

Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris  Wedding dress Fanny Liautard Fashion Paris

L'ÉPHÉMÈRE

"J'aime bien l'idée que mes robes puissent avoir une seconde vie. Je suis ravie lorsque mes clientes reviennent me voir et me demandent quelques modifications car elles aimeraient porter à nouveau leur robe. C'est possible car je crée des modèles sobres aux lignes simples.
On peut ainsi les porter pour différentes occasions, en les accessoirisant différemment. Surtout mes modèles de robes translucides qui sont composés d'un fond de robe complètement séparé de la robe elle-même afin que ce soit plus léger. Les différentes pièces peuvent alors être portées séparément.
Il y a aussi des clientes qui veulent garder intacte leur robe d'un jour. Pour éventuellement la transmettre à leur fille pour son mariage…"

COMPLIMENT

"Une cliente qui m'a dit que j'avais dépassé son rêve. C'était un très joli compliment."

MODE MASCULINE

"Il m'arrive aussi de créer des modèles pour les hommes comme par exemple ce manteau, réalisé pour Artling."

LES GRANDS ATELIERS DE FRANCE

131226 liautard livre grands ateliers france

"En tant que membre des Grands Ateliers de France, j'ai présenté un modèle à l'Exposition "Révélations" au Grand Palais, dédiée aux métiers d'Art et de Création.
L'artisanat est quelque chose qui me tient à coeur.
Les Grands Ateliers de France défendent une idée de qualité et d'excellence. On n'y rentre que par cooptation. Il faut vraiment pour cela produire un travail de qualité. On y rencontre beaucoup de gens qui ont un intérêt certain. La moitié d'entre eux sont des Maîtres d'Art. Des Compagnons. Nous avons tous un respect immense les uns pour les autres. On y trouve très peu de gens issus de la mode, mais beaucoup de talents, qu'on peut découvrir au travers d'un livre "Le temps traversé".
Fanny Liautard aux Grands Ateliers de France

Merci, Fanny Liautard pour votre gentillesse et le soin que vous avez apporté à préparer notre séance photographique.
Merci, Zoé de la grâce et de la bonne humeur avec lesquelles vous avez su mettre en valeur la beauté des modèles, le mouvement et la fluidité des matières.
Nous avons, avec vous, passé un moment d'exception hors du temps…


Fanny Liautard, robes de mariées Haute-Couture

Photos à retrouver sur :
YakaWatch.com | Photos Reportages
Mitia-Arcturus : Partie 1 - Partie 2

Pour aller plus loin :

Fanny Liautard 13 rue saint Florentin 75008 Paris - 01 42 86 82 84 | fannyliautard.com | Blog
Les Grands Ateliers de France