Bruno Levêque, graveur héraldiste • Salon du Patrimoine Culturel Paris 2018

Un savoir faire ancestral soutenu par la technologie moderne, au Salon du Patrimoine, nous avons admiré le travail d'orfèvre de Bruno Levêque, graveur héraldiste…

L'Échoppe - Bruno Levêque, graveur héraldiste

Formé à l'école Boulle, primé Meilleur Ouvrier de France en 2004, ancien graveur en orfèvrerie chez Christofle, Bruno Levêque est l'un des rares graveurs héraldistes français et le seul en France à maîtriser la gravure sur pierres fines et pierres précieuses. Dans son atelier de Tours, il grave exclusivement à la main selon la méthode ancestrale mais en s'aidant de loupes binoculaires, seule concession technique à la modernité.  

 Bruno Levêque, graveur héraldisteBruno Levêque, graveur héraldisteBruno Levêque, graveur héraldiste
Spécialisé en gravure héraldique, Bruno Levêque grave des blasons sur des chevalières, exclusivement à la main…

J’estime que nous avons une responsabilité morale qui est de transmettre notre savoir-faire, d’initier les jeunes à notre métier – Bruno Levêque

Les échoppes, outils de gravure à la main
Les échoppes, outils classiques de la panoplie du graveur

Bruno Levêque est heureux de transmettre son savoir-faire à de jeunes artisans devenus ses collaborateurs et de prouver à ses clients qu'à l'ère du tout numérique, la main reste supérieure à la machine, grâce à ce petit "supplément d'âme" qui fait toute la différence.

Bruno Levêque, graveur héraldiste

La gravure héraldique date du XIIème siècle. Elle s'utilise pour graver un blason avec la technique de gravure en creux (taille douce). Réalisée sur des chevalières en or, elle servait à l'origine à imprimer ses armoiries sur des cachets de cire. C'est une technique extrêmement minutieuse, les gravures étant de très petites tailles et gravées à l'envers à l'aide de gouges (des échoppes). Ce savoir-faire est inscrit à l'Inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel en France.

 

Donnez-nous votre avis sur cet article

Pour respecter la vie privée de nos lecteurs et limiter le nombre de cookies tiers présents sur ce site, nous avons fait le choix de ne pas utiliser de plug-in de commentaires. Vous pouvez nous laisser un message ici ou venir dialoguer avec Ma Plume WebMag sur Facebook.