Le château de Rambouillet après restauration

Après 2 ans de travaux, le château de Rambouillet a réouvert ses portes et présente au public l'exposition "Les Princes de Rambouillet"

 Le château de Rambouillet lors de la réouverture au public Château de Rambouillet

Le château de Rambouillet à nouveau ouvert au public

Fermé depuis mars 2016 en raison de travaux de restauration, le château de Rambouillet s'ouvre à nouveau au public à l'occasion des journées du Patrimoine. Ce 14 septembre 2017, en partenariat avec le château de Versailles et le Palais de l'Élysée, le château de Rambouillet présentait à la Presse sa nouvelle exposition consacrée à la famille de Bourbon Penthièvre ainsi qu'une évocation historique du dîner du G6…

Galerie photos sur yakawatch.com
Toutes les photos sur
Yakawatch, un œil moderne, photos & reportages

Un domaine historique

Ancien manoir puis forteresse médiévale avant d'être résidence royale, le château de Rambouillet fut remarqué… et acheté par Louis XVI, grand amateur de chasse, attiré par la giboyeuse forêt toute proche. Il est aujourd'hui la propriété de l'État, qui l'utilise pour des réceptions officielles. Il est ouvert au public et géré par le Centre des Monuments Nationaux.

 La salle des marbres du château de Rambouillet
La salle des marbres, ancienne salle des gardes

La construction du château s'étend sur plusieurs époques. Au départ simple manoir, il fut transformé en 1374 en forteresse médiévale pour la famille d'Angennes. Il subsiste de cette période une tour au sommet de laquelle se trouve la chambre, aujourd'hui réservée aux chefs d'état, où s'est éteint François 1er le 31 mars 1547. En 1699, le domaine est vendu à Joseph Fleuriau d'Armenonville, qui le céda à son tour au comte de Toulouse. 

 Château de Rambouillet, tour médiévale Château de Rambouillet, tour médiévale
Château de Rambouillet, tour médiévale Château de Rambouillet, tour médiévale - Chambre de François 1er
La tour médiévale du château de Rambouillet abrite la chambre où s'est éteint François 1er…

De la royauté à la république

La famille de Bourbon-Penthièvre fut, au XVIIIème siècle et pendant deux générations, propriétaire du domaine de Rambouillet. Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse, fils légitimé de Louis XIV et de Madame de Montespan acheta le domaine en 1706. Durant toute sa vie, il s'attacha à en faire une propriété digne de recevoir des hôtes de qualité, loin de l'étiquette rigide de la cour de Versailles. Son fils, le duc de Penthièvre paracheva son œuvre, modernisa le château et fit aménager les jardins anglais.

Les jardins du domaine de Rambouillet sont labellisés "Jardins Remarquables". Ils s'étendent aujourd'hui sur 150 hectares entretenus dans un souci de respect de l'environnement. Ils comprennent un parc à la française conçu en 1699 par Fleuriau d'Armenonville, et un jardin à l'anglaise créé en  1779 par le duc de Penthièvre. 

Les jardins à la française du château de Rambouillet Parc et jardins à la française au château de Rambouillet
Le parc et les jardins à la française au château de Rambouillet sont l'œuvre de Fleuriau d'Armenonville…
Les jardins remarquables du château de Rambouillet
… alors que les jardins à l'anglaise ont été aménagés sous l'impulsion du duc de Penthièvre.
Les jardins remarquables du château de Rambouillet Les jardins remarquables du château de Rambouillet

En 1783, Louis XVI, grand amateur de chasse, acquit à son tour (et d'autorité) la propriété, attiré par le caractère giboyeux de la forêt de Rambouillet. Marie-Antoinette, cependant, ne l'aimait pas et qualifiait le château de Rambouillet de "Crapaudière"… Pour lui plaire, Louis XVI fit alors construire dans la partie anglaise des jardins la "Laiterie de la Reine", fabrique de jardin de style néo-classique, que l'on peut encore visiter aujourd'hui. Dans le même jardin anglais, on peut découvrir entre les bosquets la "Chaumière aux Coquillagesconstruite par le duc de Penthièvre pour sa belle-fille, la princesse de Lamballe.

La laiterie de la Reine du Château de Rambouillet La chaumière aux coquillages du château de Rambouillet
La laiterie de la Reine et la chaumière aux coquillages se nichent au cœur des jardins à l'anglaise…
Anne Claire Nayrolle  chargée des actions éducatives et culturelles du Château de Rambouillet La grotte reconstituée de la Laiterie de la Reine à Rambouillet
Anne Claire Nayrolle, chargée des actions éducatives et culturelles du Château de Rambouillet nous a fait l'honneur de la laiterie de la Reine. En fond, la grotte de la laiterie et la statue La Nymphe Amalthée… (Voir "Les fabriques de jardin du domaine de Rambouillet")

Sous la IIIème République le domaine devient résidence présidentielle. Plus tard, Félix Faure en fait sa résidence d'été. Sous les mandats des présidents Pompidou et Giscard d'Estaing, le parc de 800 hectares accueille de grandes parties de chasse. En 1975, Giscard d'Estaing choisit ce lieu pour le premier sommet des pays industrialisés, surnommé le G6. 

ma plume webmag edito

Restauration du clos et du couvert

Le château était fermé au public pour travaux de restauration de la toiture et de l'enveloppe extérieure du château menés sous l'égide du Centre des Monuments Nationaux pour sécuriser le bâtiment avant d'entreprendre tout travail de restauration intérieure. Plus de 5 millions d’euros ont été investis dans l'isolation des combles, la restauration de la toiture et des menuiseries extérieures permettant d'optimiser les performances énergétiques du bâtiment.

 La toiture restaurée du château de Rambouillet Le château de Rambouillet restauré
La toiture restaurée du château de Rambouillet Le château de Rambouillet restauré

Ce vaste chantier a permis de mettre fin aux infiltrations et de remédier aux dégradations qu’elles ont causées. Le choix de l'homogénéisation des enduits des façades redonne au château une unité visuelle qui l'embellit et le replace dans une configuration historique. Cette réfection extérieure sert de prélude à des travaux futurs de restauration des salons.

La charpente et le couvert ont été rénové, optimisant les performances énergétiques du bâtiment. La charpente et le couvert ont été rénové, optimisant les performances énergétiques du bâtiment.
La charpente et le couvert ont été rénové, optimisant les performances énergétiques du bâtiment…

ma plume webmag edito

Deux partenariats prestigieux

Hommage à la famille de Bourbon-Penthièvre avec le château de Versailles

Dans le cadre de son partenariat avec le château de Versailles qui prête des pièces de ses collections, le château de Rambouillet organise, pour sa réouverture, une grande exposition d'une dizaine de portraits à l'huile sur toile consacrés à la famille de Bourbon-Penthièvre : Les princes de Rambouillet. Portraits de famille.

Le comte de Toulouse par Hyacinthe Rigaud  Le tableau dit de la tasse de chocolat (détail)
À gauche, portrait du comte de Toulouse par Hyacinthe Rigaud. a droite, détail de la peinture dite de "la tasse de chocolat", représentant la princesse de Lamballe et derrière elle Louise-Marie-Adélaïde de Bourbon (détail, peinture de Jean-Baptiste Charpentier le Vieux).
Le duc de Penthèvre et sa fille. Peinture de Jean-Baptiste Charpentier le Vieux 
Le duc de Penthièvre et sa fille. Peinture de Jean-Baptiste Charpentier le Vieux (exposition "Les princes de Rambouillet")
Raphaël Masson, conservateur en chef au musée national de Versailles Exposition 'Les princes de Rambouillet' au château de Rambouillet
Raphaël Masson, conservateur en chef au musée national de Versailles présente l'exposition "Les princes de Rambouillet" consacrée à la famille des Bourbon-Penthièvre dans les salons d'assemblée du château de Rambouillet…

Cette exposition se tient dans "l'appartement d'assemblée" du château de Rambouillet, remarquable de par les décors en boiseries de chêne sculptées dans le style rocailles datant des années 1730. Au fond de l'enfilade des pièces, le visiteur curieux découvrira le boudoir de la comtesse de Toulouse où ces boiseries sont recouvertes de peinture blanche.

L'appartement d'assemblée et ses boiseries rocailles Les boiseries rocailles de l''appartement d'assemblée
L'appartement d'assemblée et ses boiseries rocaille…
La décoration du boudoir de la comtesse de Toulouse La décoration du boudoir de la comtesse de Toulouse
que l'on retrouve peintes en blanc dans le boudoir richement décoré de la comtesse de Toulouse.
Les boiseries peintes en blanc du boudoir de la comtesse de Toulouse

La salle à manger des présidents avec l'Élysée

À l'instar du Pavillon de la Lanterne à Versailles ou du Fort de Brégançon dans le Var, le domaine de Rambouillet fait partie des résidences de la République française. A ce titre, il est mis à la dispostion des chefs d'État lors de visites officielles.

C'est ainsi que le château de Rambouillet, en collaboration avec le Palais de l'Élysée, a choisi de reconstituer dans la salle à manger du château le premier dîner du sommet du G6* qui s'y est tenu en 1975 sous la présidence de Valery Giscard d'Estaing. Pour commémorer cet évènement, la table du dîner officiel a été dressée selon les usages et le protocole d'alors.

La table du dîner des G6
La table du dîner des G6 La table du dîner des G6

Service en porcelaine de Sèvres et serviettes assorties, les couverts, les verres de cristal, les accessoires de service et décorations de table ont été prêtés par l'Élysée. Des cartons de placement remémorent la place de chacun des dix-huit convives (six chefs d’Etat ou de gouvernement accompagnés de ministres et de secrétaires d’Etat).

Service en porcelaine de Sèvres Service de table du dîner du sommet du G6Salle à manger du dîner du G6
Dans la salle à manger du château de Rambouillet qui commémore le dîner du sommet du G6. De gauche à droite : Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments Nationaux, Renaud Serrette, référent collections au CMN et Laurent Mortier, administrateur du château de Rambouillet.

Dans la salle à manger, la pendule prêtée par l'Élysée Le centre de table reconstitué par les fleuristes de l'Elysée

Le tapis, les chaises et la pendule ont été prêtés par le Mobilier National. Les compositions florales qui ornent le centre de table ont été réalisées par les fleuristes de l'Élysée et sont une reconstitution de l'ordonnance des bouquets en 1975.

*Dîner du 17 novembre 1975 qui réunissait autour du président français Helmut Schmidt (Allemagne), Gerald Ford (États-Unis), Harold Wilson (Royaume-uni), Aldo Moro (Italie) et Miki Takeo (Japon). Cette première réunion du G6 devenu plus tard G7 et aujourd'hui G20, était consacrée aux problèmes économiques et monétaires mondiaux. Ce sommet s'est conclu par la déclaration de Rambouillet.

ma plume webmag edito

Une journée au XVIIIème siècle

Avec cette réouverture, le château de Rambouillet ambitionne d'attirer des visiteurs de toute la France mais également internationaux. Moins couru que le château de Versailles, le nouveau château restauré de Rambouillet saura à coup sûr, (re)trouver son public…

 L'entrée du château de Rambouillet

Le 14 octobre prochain, le château de Rambouillet invitera le public à la reconstitution historique d'une journée du XVIIIème siècle (organisée par l'Histoire Retrouvée et scénarisée avec La Troupe du Crâne).

Journée XVIIIème à Rambouillet